Marion Tecquert

DSCF3739

Marion Tecquert est comédienne, metteur en scène et co-fondatrice de L’Idiot.

Menant conjointement des études de lettres et de cinéma, elle a consacré son travail de recherche au théâtre populaire de Kateb Yacine, et a validé en 2012 un Master des Littératures Françaises (direction : Beïda Chikhi, Paris IV-Sorbonne).

Entre 2010 et 2014, elle suit les cours d’art dramatique de Michèle Harfaut puis rejoint la formation de l’acteur de l’École Auvray-Nauroy. A l’Étoile du Nord, elle participe à des stages animés par Claude Degliame (L’Écriture de Sénèque et “Dans La République du Bonheur” de Martin Crimp), Etienne Pommeret (Utopies), Vincent Rafis (L’Acteur et la folie et Le réel) et Muriel Vernet (“Evenements” de Didier Georges-Gabily).

Au théâtre, elle travaille l’écriture de Molière sous la direction de Michèle Harfaut et Augustin Le Coutour (Le Malade Imaginaire en 2011-2012, Dom Juan en 2012-2013, créations au Réfectoire du Couvent des Cordeliers, Paris 6ème). En 2013, elle crée Et tout ce corps, en collaboration avec Aude Mondoloni, au Pavillon du Lac (Paris 19ème). La même année, elle enregistre des « bulles radiophoniques » pour les éditions Bleu pétrole.

Depuis février 2014, elle crée et développe le Collectif L’Idiot, en collaboration avec Flore Tricon. Elle met en scène Boucherie de l’espérance de Kateb Yacine et le présente à La Parole Errante-Maison de l’arbre à Montreuil, en septembre 2015, grâce au soutien d’Armand Gatti. Elle fait une intervention sur son travail dans le cadre du 6ème Colloque International Kateb Yacine, Kateb Yacine : interactions culturelles, textuelles et artistiques, coordonné par Mansour M’Henni, qui se tient du 21 au 25 mars 2015 à Guelma (Algérie).

En 2017, elle est stagiaire sur Le Dragon d’or, pièce de Roland Schimmelpfennig mise en scène par Julien Kosellek. Elle crée également un seul-en-scène, Si tu avais eu les yeux bleus, j’aurais pu d’amour pour toi mourir, au Théâtre de l’Etoile du Nord, d’après des oeuvres de Roland Barthes, Jacques Demy, Jean Eustache, Ossama Mohammed et Wiam Simav Bedirxan. Elle joue également dans Music-Hall de Jean-Luc Lagarce, mis en scène par Muriel Vernet, au Théâtre de Belleville.

En 2018, dans le cadre du Festival de l’Olmu, elle est Rosetta dans Léonce et Léna de Büchner mis en scène par Lonis Riwan Bouakkaz, et Lechy Elbernon dans L’Echange de Paul Claudel mis en scène par Rebecca Vaissermann.

Parallèlement à son travail théâtral, elle travaille de 2011 à 2016 comme éducatrice auprès de personnes en situation de handicap psychique et de jeunes enfants. Elle est depuis professeure certifiée de Lettres Modernes dans l’Académie de Créteil.